Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le Souvenir Français en val de Sambre

  • Commémorations à Tarcienne et Thy-le-Château

    Dans le cadre des commémorations organisées pour le Centenaire de la Grande Guerre, un vibrant hommage sera rendu le samedi 4 août à partir de 14h30, sous le patronage de la ville de Walcourt, aux soldats qui reposent au cimetière de Tarcienne.

     

    L’initiative revient à Jacques Ganty et Cédric Massart qui organisent durant cette journée du souvenir deux grandes cérémonies patriotiques à Tarcienne et à Thy-le-Château.

    Bandeau.jpg

    En première partie, on rendra les honneurs aux combattants et adversaires inhumés au cimetière militaire Franco-Russo-Allemand de Tarcienne. Ce sera l’occasion d’évoquer deux figures emblématiques de cette nécropole : André Jéramec, mort pour la France, à l’âge de 21 ans, alors qu’il venait de quitter un poste d’attaché de Cabinet auprès du Ministre de la Guerre à Paris.

     

    Du côté allemand, on évoquera le Prince Frédéric de Saxe Meiningen, commandant de la 39ème brigade d’infanterie, mort au champ d’honneur, à l’âge de 53 ans. Sans oublier la mémoire de deux soldats Russes qui, eux aussi, figurent parmi les victimes de ce qui fut un affrontement particulièrement sanglant de 1914 : la bataille de Charleroi.

     

    En seconde partie, un hommage solennel sera réservé aux rafles de 1944 à Thy-le-Château. Le verre de l’amitié clôturera les deux commémorations.

     

    Pour la bonne organisation des cérémonies, il est souhaité de bien vouloir signaler sa participation soit par e-mail : jacques.ganty@gmail.com ou par téléphone au n° 0475/33.32.40

     

    Voici le programme complet de la journée du samedi 4 août 2018 :

    Cimetière militaire de Tarcienne :

    14h30 :

    Accueil rue du Bois à Tarcienne ou rue des Noisetiers à Nalinnes

    15h00 :

    Début des commémorations – Mise en place des drapeaux – Prises de paroles – Dépôts de fleurs – Minute de silence suivie des Hymnes nationaux.

    16h00 :

    Parade finale et départ vers Thy-le-Château.

     

    Ancienne Maison communale de Thy-le-Château, rue des Marronniers, 31 :

    16h15 : Intermède – Remise de décorations et Verre de l’Amitié.

     

    Commémoration des rafles de 1944 :

    17h15 :

    Formation du cortège.

    17h30’ :

    Cérémonie à la Stèle des Déportés des Pères Blancs – Mise en place des drapeaux – Prise de parole - Dépôts de fleurs – Minute de silence suivie des Hymnes nationaux.

    18h00 :

    Cérémonie à la Stèle du Groupe G - Mise en place des drapeaux – Prise de parole - Dépôts de fleurs – Minute de silence suivie des Hymnes nationaux.

    18h30 :

    Retour à la salle communale et verre de l’Amitié.

     

    Retrouvez l’historique du cimetière militaire de Tarcienne, en cliquant sur le lien ci-dessous :

    http://25eri.comitedusouvenirdeleroux.be/articles.php?lng=fr&pg=59&mnu_modecol=G

  • Fête Nationale française à Namur

    C'est devenu une tradition, chaque année le 13 juillet, les Autorités namuroises et les amis de la France se réunissent dans les Jardins du Maïeur à l'initiative du Consul honoraire de France, Monsieur Dominique Bazelaire, pour célébrer ensemble, la Fête nationale française.

    A cette occasion, le Colonel (Hr) Claude Michel, Délégué Général du Souvenir Français pour la Belgique, a remis les « Diplômes d’Honneur » du Souvenir Français à deux jeunes qui s’investissent depuis plusieurs années dans le « Relais de la Mémoire » en val de Sambre.

    L’avenir est assuré…

    IMG_0012.JPG

  • Guingamp : Une médaille pour leur travail sur la Grande Guerre

    L’Union des Combattants (UNC) a organisé un concours national sur le centenaire de la guerre 1914-1918. La classe de terminale STMG (Sciences et technologie du management et de la gestion) du lycée Notre-Dame de Guingamp, avec son professeur d’histoire, Hélène Bourdon, a obtenu le deuxième prix.

    Les élèves de terminale STMG du lycée Notre-Dame de Guingamp, sous la houlette d'Hélène Bourdon, leur professeur d'histoire géographe, ont participé au concours national sur le centenaire de la guerre 1914-1918, organisé par l'Union nationale des combattants.

    Leur travail, intitulé Guingamp pendant la Grande Guerre, loin du front, près du cœur, destiné à transmettre la mémoire des combattants et de cette guerre, leur a valu le deuxième prix.

    « Un produit audiovisuel de grande qualité »

    Le colonel Patrick Allix, président de l’UNC 22, retrace la genèse du projet : « Ce travail, pris sous un angle très surprenant, traite de la vie quotidienne à l’arrière du front, de la mise en place de l’économie locale de guerre », rapporte le colonel Patric Allix, président de l'UNC 22.

    Avant d'ajouter : « Il met également en valeur la place des femmes dans ce quotidien difficile. Ces recherches et cette synthèse aboutissent à créer un produit audiovisuel de grande qualité. »

    Un septième prix pour l'enseignante

    Le proviseur du lycée, Yvon Queromès, a reçu la médaille du centenaire. En présence de Philippe Le Goff, maire de Guingamp, Yannick Kerlogot, député, Bernard Hamon, maire de Ploumagoar et du sous-préfet, Frédéric Lavigne.

    Patrick Allix a remis la médaille d’honneur de l’UNC à Hélène Bourdon. C’est le septième prix obtenu par l’enseignante depuis 2010. 

    Un travail de mémoire utile

    « Je suis très de mes élèves et honorée par la présence des élus, des représentants du lycée, du représentant de l’État », confie Hélène Bourdon. « Mon travail, au-delà d’enseigner, est de transmettre avec passion, dans la bonne humeur, de faire réfléchir, de créer des liens, et ce quel que soit le résultat. »

    Le sous-préfet, quant à lui, a conclu en citant Churchill : « Un peuple qui oublie son passé est condamné à le revivre ». Ce qui montre l’utilité du travail de mémoire.

    Elèves Guingamp.jpg

    Hélène Bourdon au centre entourée par les élèves qu'elle a accompagnés dans le projet. | Ouest-France

  • N'abandonnons pas la Mémoire

    Le rôle des visiteurs des cimetières est essentiel pour que survive la mémoire. Leur vigilance est un outil pour freiner l’abandon des tombes de ceux qui ont permis de maintenir la liberté. L’exemple de l’Enclos des fusillés à Bruxelles est édifiant. 

    Cimetière Bruxelles_01.jpg

    En juillet 2017, un visiteur dénonce sur Facebook l’état d’abandon du cimetière qu’il qualifie de « Dépotoir Belge ». La Délégation du Souvenir Français de Belgique est alertée. Elle mobilise les autorités belges et en particulier les propriétaires du site et la RTBF (Radio-Télévision Belge Francophone). 


    Le cimetière est restauré, pelouse remise en état et arrosée, croix nettoyées et entourées de rosiers, cimetière surveillé. Une plaque du Souvenir Français va désormais accueillir les visiteurs à l’entrée. C’est l’hommage que nous devions aux Français qui furent pendus à Bruxelles par les troupes allemandes.

    Serge Barcellini, Président-Général du Souvenir Français.

    Cimetière Bruxelles_02.jpg

    A lire également : L’Enclos des Fusillés de Bruxelles. Cimetière ou terrain à l’abandon ?

    à l’adresse : https://www.objectifmag.be/lenclos-des-fusillies-de-bruxelles-cimetiere-ou-terrain-a-labandon/

     

  • Les données à caractère personnel sont entrées dans l’ère du RGPD

    Chère lectrice, cher lecteur,

    Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur ce vendredi 25 mai 2018. Concrètement, cette nouvelle règlementation européenne vise à renforcer la protection des données personnelles.

    Le comité du Souvenir Français en val de Sambre (B) possède votre adresse e-mail depuis sa création. Elle lui sert à communiquer régulièrement avec vous, notamment via l'envoi de la lettre d'information hebdomadaire. La base de données comprenant votre adresse est sécurisée et appartient au comité du Souvenir Français en val de Sambre. Son contenu n'est jamais transmis à des tiers.

    Si vous souhaitez garder un contact avec notre association par le biais de sa lettre d'information, ne bougez à rien et nous vous remercions d'avance pour votre soutien dans le Relais de la Mémoire. 

    Par contre, si vous ne souhaitez plus suivre les informations du comité du Souvenir Français en val de Sambre, vous pouvez vous désinscrire de cette newsletter en cliquant sur le lien ci-dessous, ou tout simplement en nous le faisant savoir par retour de courriel.

    Le webmaster D. T.

    Réglement RGPD.jpg

     

    Lire la suite