Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Les données à caractère personnel sont entrées dans l’ère du RGPD

    Chère lectrice, cher lecteur,

    Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur ce vendredi 25 mai 2018. Concrètement, cette nouvelle règlementation européenne vise à renforcer la protection des données personnelles.

    Le comité du Souvenir Français en val de Sambre (B) possède votre adresse e-mail depuis sa création. Elle lui sert à communiquer régulièrement avec vous, notamment via l'envoi de la lettre d'information hebdomadaire. La base de données comprenant votre adresse est sécurisée et appartient au comité du Souvenir Français en val de Sambre. Son contenu n'est jamais transmis à des tiers.

    Si vous souhaitez garder un contact avec notre association par le biais de sa lettre d'information, ne bougez à rien et nous vous remercions d'avance pour votre soutien dans le Relais de la Mémoire. 

    Par contre, si vous ne souhaitez plus suivre les informations du comité du Souvenir Français en val de Sambre, vous pouvez vous désinscrire de cette newsletter en cliquant sur le lien ci-dessous, ou tout simplement en nous le faisant savoir par retour de courriel.

    Le webmaster D. T.

    Réglement RGPD.jpg

     

    Lire la suite

  • « La petite histoire des objets et des gens dans la Grande Histoire... 14/18 »

    Dans le cadre du Centenaire de l’Armistice de 1918, le Comité d’Animation de la Cour de l’Abbaye d’Oignies (C.A.C.A.O.) organise un week-end commémoratif avec conférence et exposition du vendredi 1er juin au dimanche 3 juin à Aiseau en l’église Sainte-Marie d’Oignies et au Cercle paroissial.

    001.png

    « Il n’y a pas (...) de document sans question. C’est de l’historien qui érige les traces laissées par le passé en sources et en documents. L’historien ne lance pas son chalut au hasard, pour voir s’il prendra des poissons, et lesquels. »  Antoine Prost, Douze leçons sur l’histoire, Paris, Seuil, Folio Histoire, 1996.

    Jean-Jacques Hauquier, de Mettet, sait remplir les salles lors de ses conférences sur les événements qui ont marqués sa région en 1914-18.

    Aussi érudit qu’un conservateur de musée, Jean-Jacques Hauquier sera l’animateur passionné de la causerie « La petite histoire des objets et des gens dans la Grande Histoire... 14/18 » le vendredi 1er juin en l’église Sainte-Marie d’Oignies à 19 h. À la recherche des petites histoires de la Grande Guerre, il nous livrera toute une collecte de souvenir de 1914-1918 sur le sujet thématique qu’il a choisi pour la circonstance.

    En la salle du Cercle paroissial, une exposition sur les événements du mois d’août 1914 dans l’entité d’Aiseau-Presles, et présentée par le Comité Royal du Souvenir de Le Roux, complétera cette conférence. Elle sera accessible jusqu’au dimanche 3 juin.

    AFFICHE.png

  • Une appli pour que les soldats morts pour la France ne tombent pas dans l'oubli

    par Anne-Natache Bouillon, France Bleu Roussillon et France Bleu 

    "Mémoire d'Homme" est une nouvelle application pour recenser tous les soldats morts lors des différents conflits. Dans les Pyrénées-Orientales, trois Poilus sont ainsi mis en lumière. Ils ne sont pas enterrés dans un carré militaire, mais dans des tombes particulières qui risquent de disparaiîre.

    Eviter que les soldats qui ont servi le pays ne tombent dans l'oubli. C'est l'objectif du Souvenir Français qui lance une nouvelle application sur smartphone : "Mémoire d'Homme" recense les soldats morts depuis la Première guerre mondiale. Leur tombe est géolocalisée, puis un texte décrit leurs faits d'armes, grades, batailles et décorations. 

    Une appli pour les Soldats.jpg

    Si les carrés militaires sont protégés, les tombes particulières peuvent être récupérées. Et l'histoire de tous ces hommes risque de disparaitre. Alors pour réhabiliter leur mémoire, Jean-Philippe Marti, chargé de mission, collecte bon nombre d'informations, auprès des archives notamment. Puis il faut les épurer : "Il faut qu'il y ait la majorité des faits de guerre, le but étant de conserver une mémoire locale, d'entretenir les tombes et surtout de transmettre."

    Trois Poilus originaires de Canet-en-Roussillon ont été ainsi mis en lumière : Vincent François Amouroux, son jeune cousin Jean Sébastien Amouroux, enterré dans le même caveau, et Joseph Jacques Rolland, dans une autre tombe particulière. Objectif : transmettre l'histoire de ces soldats, principalement aux jeunes à l'aise avec la technologie. 

    Le Souvenir Français doit sensibiliser les mairies pour que les tombes de ces soldats ne tombent pas dans le domaine public et soient entretenues. Seuls les carrés militaires sont universels. L'association se tourne aussi vers les enseignants pour qu'ils emmènent leurs élèves dans les cimetières.  

     

  • Nos héros oubliés.

    41.000 soldats belges sont morts au combat lors de la Première Guerre mondiale. 9.000 ont été inhumés dans des tombes familiales. Cent ans plus tard, il ne reste que 6.000 tombes. Le gouvernement belge a décidé de les protéger en apposant sur chacune d’entre elle une cocarde avec l’inscription « 14-18 Pro-Patria / Sépultures de Guerre Belges ». 

    Roi_Soldats oubliés_001.jpg

    Le 2 mai 2018, le Roi Philippe a procédé à la première apposition sur une tombe d’un cimetière à Bruxelles. 

    Depuis plusieurs années, le Souvenir Français, par la voix de son Président-général Serge Barcellini, s’oppose à la disparition des tombes familiales dans lesquelles sont inhumés des Morts pour la France et salue l’initiative belge. 

    Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, le « War Heritage Institute » a dès lors lancé son projet "Nos héros oubliés", pour identifier, marquer et se souvenir des 6.000 tombes belges restantes.

    Soldats Oubliés.jpg

  • Commémoration de la Bataille de Gembloux

    Méconnue dans l’Histoire, la bataille de Gembloux s’est déroulée du 14 au 16 mai 1940. Les troupes allemandes ne purent franchir les lignes de défense françaises. Les combats se sont soldés par une victoire tactique française acquise au prix de lourdes pertes : environ 233 soldats marocains qui combattaient sous l’uniforme français, sont tombés sur le sol wallon.

    Nécropole_française_de_Chastre.jpg

    Organisé par le Comité Franco-Belge et la Ville de Gembloux, le 78e anniversaire de la Bataille de Gembloux en mai 1940 se déroulera le dimanche 13 mai 2018.

    Pour ceux et celles qui le souhaitent, la « messe traditionnelle des Français » sera célébrée en l’église de Cortil-Noirmont le samedi 12  mai 2018 à 18h30. Après la messe, cérémonie au monument aux morts de la localité.

    Le programme des cérémonies, fixées au dimanche 13 mai 2018, est le suivant :

    A Gembloux :

    Obélisque au IVe Corps d’armée – N4 à la sortie de Gembloux vers Namur : 

    09h15 Accueil des autorités et visiteurs.

    09h30 Début de la cérémonie (dépôt de fleurs, recueillement, prises de paroles, Hymnes nationaux).

    10h00 Fin de la cérémonie et départ vers la nécropole de Chastre.

     

    A la nécropole nationale militaire française, rue des Quinze Bonniers à Chastre :

    10h30 Accueil et mise en place des autorités présentes.

    10h45 Début de la cérémonie (lever des couleurs, prises de paroles, dépôt de fleurs, recueillement, Hymnes nationaux, signatures du Livre d’Or par les autorités).

    11h50 Fin de la cérémonie.